SAISON 5

AUTOMNE 2019

récolter l'automne

ÉDITO 

Après avoir traversé 4 saisons et tant d’expéditions, alors que les jours déclinaient, il a fallu se résoudre au repos. Chacun a regagné son chez-lui et le village s’est préparé à affronter l’automne.

Une vieille femme allait de village en village pour dévoiler sa recette secrète à qui voulait bien l’entendre. Alors qu’elle traversait nos villages endormis, elle frappa aux portes afin de trouver l’hospitalité. Mais ce jour-là personne ne lui ouvrit. « Ces gens restent chez eux, se dit-elle. Voilà un endroit pour moi ! ».

Elle commença par allumer un feu sur lequel elle posa une marmite. Un petit garçon s’approcha et lui demanda ce qu’elle faisait. Elle répondit : « Je fais une soupe aux cailloux. D’ailleurs, j’aurais besoin de trois grosses pierres rondes. Sais-tu où en trouver ? ». Le garçon fila en chercher du côté de Miniac, et il les lui tendit. Sa mère, intriguée, sortit de chez elle.

Puis peu à peu, curieux, les villageois sortirent un à un. « Évidemment, la vraie soupe aux cailloux doit être assaisonnée… » dit la vieille femme. « J’ai ce qu’il vous faut ! » dit un habitant. Il disparut avant de revenir avec du sel, du poivre et du plantain du chemin de la Roncette. La vieille goûta la soupe et dit : « La dernière fois que j’ai eu des pierres de cette forme, j’y ai ajouté quelques carottes, c’était délicieux ! » — « Des carottes ? » demanda une autre femme, « je crois que j’en ai chez moi.». Et elle revint de Saint-Pern avec des carottes… ainsi que deux beaux choux, qu’elle se pressa de jeter dans la marmite. « Hum, soupira la vieille. Quel dommage que je n’aie pas d’oignons, ce serait si bon ! » — « J’en ai » dit un fermier de Longaulnay. Je cours en chercher ! ».

Et petit à petit, chacun apporta de quoi enrichir la soupe. Quand l’un avait à coeur de donner, le suivant donnait plus encore. Poireaux, tomates, saucisses, lard fumé…. La soupe dégageait à présent une délicieuse odeur et la vieille déclara : « La soupe est prête ! » Tous se réunirent alors autour d’une grande table, apportant avec eux pains et boissons. Quel festin ! Le village entier enfin était réuni grâce à trois cailloux et une vieille dame.

Tout comme cette soupe, l’automne du théâtre mixe les contributions de nombreuses personnes pour accompagner joyeusement les jours qui déclinent.

ÉVÈNEMENTS

Soupe aux cailloux Scène ouverte – Café de la Roncette
Lavoir 
Théâtre hors les murs – Mis en scène par Karine Piveteau
Fâce aux murs, fâce aux masques Performance de peinture monumentale – Héol
L’homme semence Théâtre – Cie Ocus
La Nuit Zombie Marche dans la ville et projections au théâtre